Avoir un potager bio n’est pas du tout une mince affaire. En effet, il faudrait prendre en compte plusieurs éléments pour respecter le terme « biologique ». Mais que faire alors ? Quels sont les éléments à prendre en considération ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour avoir un potager biologique…

Les préliminaires !

Avant de commencer, il faudrait d’abord déterminer l’emplacement idéal. Autant que possible, choisissez un endroit non loin de votre maison. Pour simplifier l’arrosage de la culture bio, il faudrait également penser à un coin près d’une arrivée d’eau. C’est primordial. Ensuite, vos plantes auront besoin d’un endroit ensoleillé et non exposé aux pollutions.

Après, déterminez la nature du sol. Pour vous aider, n’hésitez pas à faire appel à un connaisseur. Sinon, utilisez un kit en jardinerie pour déterminer le pH. Et enfin, n’oubliez pas de tenir compte du climat pour définir le type de plantes qui sont susceptibles de pousser dans votre jardin. Dès que vous aurez terminé, listez les différentes plantes potagères que vous souhaitez planter et qui peuvent s’adapter aux conditions climatiques de votre région.

La fertilisation du sol

Avant de semer quoi que ce soit, il est primordial de préparer le sol. On commence par enlever les mauvaises herbes. Ensuite, on utilise la fourche bêche pour aérer le sol. Attention ! On ne doit pas retourner le sol. Ce geste risque de l’endommager. Aussi, pour un potager bio, évitez les engrais chimiques. Préférez plutôt le compost ou l’engrais naturel qui préserve la biodiversité et le sol. Néanmoins, respectez la dose nécessaire. Pour ce faire, demandez conseil à un professionnel dans votre région. Si vous cherchez des engrais bio pas chers, rendez-vous dans une ferme bio.

Par ailleurs, on n’utilise pas de pesticides, de fongicides ou d’insecticides. Il faudrait donc attirer les animaux utiles naturellement. Pour y arriver, vous pourrez planter à côté un arbre ou des plantes qui les attirent. Ils vous seront utiles pour combattre les insectes nuisibles. Maintenant, le sol est prêt à accueillir la culture bio.

L’étape finale !

Une fois que votre sol est bien préparé, on procède à la plantation. De la sorte, cultivez vos graines ou vos plants de légumes à intervalle régulier pour sublimer votre potager. Cependant, pour le bienêtre du sol, pensez à alterner chaque année la culture bio. Faites des rotations pour réduire les maladies et les ravageurs : carottes, tomates, oignons pour cette année, courgettes, poivrons, haricots verts pour l’année suivante…

En tout cas, avoir un potager bio chez soi, c’est un vrai plaisir. Il suffit de sortir dans le jardin et de cueillir pour avoir des légumes frais ! Dans une ferme bio, le potager peut servir à nourrir les animaux.