De plus en plus de Français se tournent vers les produits bio. Certes, c’est une niche qu’il faudrait exploiter tant qu’il est encore temps. Si vous voulez agrandir votre part de marché, il est vivement conseillé de vous lancer dans la production bio. Mais quelles sont les étapes à suivre ? Est-il nécessaire d’obtenir un label bio ?

Mais qu’est-ce que l’agriculture bio ?

À la différence d’un agriculteur classique, l’agriculteur bio n’utilise aucun produit chimique de synthèse ou OGM. Tous les produits contiennent des composants naturels :

  • engrais naturels ou compost pour fertiliser le sol
  • fongicides, insecticides, pesticides, etc. sont à éviter pour les agricultures bio

L’objectif est de respecter la loi de la nature et les cycles naturels. De la sorte, les plantes poussent naturellement. Ce mode d’agriculture est à privilégier, car il préserve le sol et l’eau et réduit l’impact de l’homme sur l’environnement.

En ce qui concerne l’élevage bio, pour soigner les animaux, on opte plutôt pour la médecine douce. Aussi, on privilégie les aliments naturels et qui n’ont pas subi de transformation. En bref, pour devenir agriculteur bio, il faudrait se passer des produits chimiques à priori…

La certification bio !

Bien sûr ! Si vous voulez que les consommateurs remarquent vos produits, il faudrait penser à déposer o obtenir une certification. Le public adepte des produits bio se tournent automatiquement vers l’achat de produits labélisés. Pourquoi ? Parce que c’est un gage de qualité. De même, le label AB garantit que le produit contient au minimum 95% d’ingrédients naturels. Mais pour pouvoir apposer ce logo, il faudrait faire une demande auprès d’un organisme certificateur. Ce dernier effectuera des contrôles stricts avant de donner son verdict. Si vos produits respectent les normes imposées, alors, vous aurez le droit d’utiliser le label AB sur toutes vos étiquettes.

Attention ! Aucun producteur bio n’a le droit de mettre le label AB sur ses étiquettes sans avoir obtenu une autorisation d’un opérateur compétent. Sinon, il s’expose à de lourdes sanctions.

Les formations à suivre pour devenir un bon agriculteur bio

L’agriculteur bio doit avant tout avoir une Capacité Professionnelle Agricole. Mais le métier est accessible à partir d’un niveau bac. Mais pour acquérir toutes les compétences nécessaires dans le secteur, il serait plus judicieux de continuer les études jusqu’à l’obtention d’une licence professionnelle ou un master professionnel en Agriculture Biologique. En tout cas, pour devenir agriculteur bio, le candidat peut toujours suivre des formations à distance pour enrichir ses connaissances et pour être tenu au courant des nouvelles tendances.